Impact de la pandémie Covid-19 sur les soins des personnes vivant avec une ou des maladies chroniques, ou un handicap et leurs proches depuis le déconfinement de mai 2020

La dernière enquête d’un baromètre, mis en place lors du confinement de mars 2020, pour mesurer l’impact de la pandémie et des mesures prises en conséquence sur la vie des personnes ayant a gérer une ou plusieurs maladies chroniques ou une situation de handicap, vous est présentée dans ce qui suit. Elle a été initiée 10 jours après le début du déconfinement opéré de manière différenciée selon les territoires de métropole.

Zone géographique de l’Alliance sans frontières sur le partenariat de soin avec le patient des répondants de mai 2020
Répartition des répondants
Rapport homme/femme

L’age moyens des répondants est de 57 ans, allant de 38 à 70 ans, alors que l’âge moyen de l’enquête d’avril du baromètre était de L’âge moyen des répondants en Bretagne était de 60 ans et de 51 ans au sein de l’alliance, une moyenne d’âge donc plus âgée sans toutefois atteindre de l’enquête en Bretagne

Le nombre de répondants considérant que la période a impacté leurs soins ou ceux de leur proches a légèrement augmenté par rapport au mois d’avril, passant de 65 à 70%
Il est a souligné qu’entre avril et mai, le nombre de répondants ayant pu maintenir leur activité a diminué, passant de 58% à un peu plus de 47% en mai 2020
Il apparait qu’entre avril et mai 2020, les patients ayant eu recours à de nouvelles pratiques a augmenté, passant de 37,5 % en avril à presque 50% en mai
Cependant, si ces nouvelles pratiques ont été plus largement expérimentées, il n’apparait pas qu’elle est totalement satisfait les répondants car il ne sont qu’un peu plus de 18% à penser les poursuivre
Le taux moyen de confiance est de 6/10

En conclusion, nous avons posé la question d’identifier quels étaient les 2 principales priorités des répondants en ce mois de mai et voici les 3 premières préoccupations sur lesquelles ils ont convergées par ordre de priorité

Priorité principale :

  • L’accès à des soins adaptés
  • l’appréhension d’une contamination du COvid-19 et donc du maintien des gestes barrières
  • Pouvoir revoir les ses parents et proches, y compris au delà des limités géographiques imposées durant le confinement et en début de déconfinement

2 secondes priorités

  • Permettre un rééquilibrage de la santé
  • Respect des règles de distanciations sociales et gestes barrières associées à la peur de rupture de matériel pour se faire
  • Resocialiser normalement

3ème priorités

  • retrouver une normalité dans le soins
  • Reprise de la vie socioéconnomique
  • Se permettre de poursuivre certaines adaptations initiées durant la période passée

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
23 × 25 =