Fiche méthodologique du CI3P

Le CI3P organise son action de manière systémique et transversale en mobilisant des patients partenaires en formation médicale et interprofessionnelle, en éducation populaire, dans la recherche,  et bientôt dans les milieux de soins.

Afin de mobiliser les patients, et certains proches, le CI3P organise des entretiens en tandem médecin-patient en se référant au référentiel de compétences patient développé successivement dans le cadre d’une thèse (Flora, 2012) , puis intégré dans la démarche du partenariat patient développé au Canada par la Direction Collaboration et Partenariat Patient (DCPP, 2015; Flora, 2015).

Selon l’analyse de l’entretien, les patients peuvent être invités à une mobilisation à travers une mise en œuvre pédagogique au cours de laquelle ils seront préparés par des processus de co-contruction, ou bien seront  accompagnés avant de pouvoir agir concrètement. Dans cette seconde situation, il leur est proposé d’étudier au sein du DU Art du Soin en partenariat avec le patient. Une formation a reçu un prix de l’innovation pédagogique de formation tout au long de la vie en 2018 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Une formation qui a également une version en ligne, à distance, depuis l’exercice universitaire 2021-2022 en conséquence des apprentissages acquis au cours de la pandémie de la Covid-19 et des demandes d’étudiants ayant initiés des association nationales ou d’autres types de réseaux. L’ensemble des patients reçus en entretiens (comme les professionnels de santé) devenus patients partenaires des actions du CI3P ou non sont invités à participer, à leur rythme, et, selon leurs temporalités, aux différentes actions proposées en éducation populaire sur la santé par la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC).

Pédagogie médicale et en sciences de la santé :

Diverses actions pédagogiques sont actuellement créées ou répétées et améliorées tant en éducation médicale, dans le cadre d’enseignement de collaborations interprofessionnelles en partenariat avec le patient, ainsi qu’en formation continue (2, 3). Elles sont toutes réalisées dans le cadre d’à minima un tandem de partenariat médecin-patient.


Dans la recherche : D’autres actions sont développées dans ce domaine en ce domaine depuis le 1er semestre 2020 :

  1. que ce soit à l’hôpital à travers une recherche exploratoire (ralentie actuellement pour cause de confinement) au sein d’un service d’évaluation et de traitement de la douleur dans le cadre d’un partenariat qui implique les équipes médicales et paramédicales, des patients co-chercheurs du CI3P, et des chercheurs de Sciences Humaines et Sociales du laboratoire du LAPCOS à travers une recherche action menée par le groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec les patients CHERPA ( qui a également publié sur les conséquences de la pandémie (Faure et al, 2020 ; Bonardi et al, 2021) ;
  2. Le CI3P a lancé depuis 2020, en prolongement de la demande des congressistes du 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient, lors de la séance d’intelligence collective d’octobre 2019, la première revue consacrée au partenariat : le partenariat de soin avec le patient : analyses.Une revue en ligne accessible gratuitement dont les articles sont référencé dans la base de données Archives ouvertes du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS)
  3. d‘accompagnement d’étudiants en médecine générale en thèse au sein du DERMG;
  4. de participation au jury du prix annuel de la thèse en médecine générale (Le prix 2021 a été remis par une des patientes membre du jury lors de la conférence inaugurale);
  5. d’évaluation de chabots et d’applications mobiles numériques,  par des tandems médecin-patient co-chercheurs, une recherche menée avec plusieurs département d’enseignement et de recherche en médecine générale au sein du groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec les patients RETInES. Une recherche financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).
  6. de concevoir un dispositif pédagogique d’enseignement à la compétence de communication en formation interprofessionnelle en partenariat avec le patient au sein d’un programme international Européen ERASMUS+ depuis 2022, Simucare immersion 360°

Les quatre dernières actions sont menées avec le département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG).

Milieux de soins

Des patients partenaires et des tandems de partenariat exercent tant dans les maisons de santé et communautés pluri-professionnelles territoriales de santé (CPTS) sous diverses formes dont des rencontres cinés-débats d’éducation citoyennes sur des sujets de santé avec les populations locales, que dans des établissements de santé.

Financements

Le CI3P est financé depuis 2020 par l’ARS PACA. La recherche sur les applications numériques est elle financée par l’Agence nationale de la Recherche (ANR) et la recherche ERASMUS par l’Union Européenne. La recherche financée par l’ANR pour laquelle le CI3P est intégré dans un consortium existant à sa création de part son engagement auprès d’une des organisations fondatrice du consortium (Flora et al, 2022), le Département ‘Enseignement et de Recherche en Médecine Générale (DERMG) de l’Université de Nice Antipolis devenue Université Côte d’Azur.

Point fort :

La méthodologie de mobilisation des patients partenaires du CI3P reprend une approche éprouvée depuis 10 ans à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal par la Direction Collaboration et Partenariat Patient (DCPP).

Limite :

La difficulté de fédérer des patients partenaires sans assise juridique spécifique

Contact


Bibliographie

Bonardi C., Karcher B., Collazzo G., Barbaroux A., Balez E., Faure S., Halloy A., Flora L. (2021). « Partenariat avec les patients : , les leçons d’une pandémie« , Neuropsychologie, 13 (2), pp. 116-120.

Faure S., Halloy A., Karcher B., Flora L., Colazzo G., Barbaroux A., Balez E., Bonardi C.(2020). « Polyphonies sur les enjeux du partenariat patient au temps du COVID-19, Revue de Neuropsychologie, Neurosciences Cognitives et Cliniques, V. 12, N° 2, Avril-mai-juin 2020, pp. 232-237.

Flora L. (2012). Le patient formateur : élaboration théorique et pratique d’un nouveau métier de la santé. Thèse de doctorat de sciences sociales, spécialité « Sciences de l’éducation », Université Vincennes Saint Denis – Paris 8, campus Condorcet.

DCPP (2015). Référentiel de compétences des patients, Direction collaboration et partenariat patient, Faculté de médecine, Université de Montréal.

Flora L. (2015), [Un référentiel de compétences de patient : pourquoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

 Flora L., Darmon D., Darmoni S., Gorsjean J., Simon C., Hassanaly P., Dufour J.-C. (2022). « Innover par l’aide à la décision dans la relation médecin-patient d’application mobiles : la recherche ApiAppS ». Le partenariat de soin avec le patient : analyses : Université Côte d’azur, pp. 73-94.