Le CI3P : Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public

Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les patients et le Public est une nouvelle entité née au sein du département d’enseignement et de recherche de médecine générale (DERMG) à la Faculté de médecine de l’Université Côte d’azur grâce au leadership du doyen, Patrick Baqué.

C’est de son initiative qu’existe aujourd’hui ce réseau international intitulé par les congressistes présents à Nice en octobre 2019 lors d’une séance d’intelligence collective en clôture du colloque : l’ Alliance sans frontières pour le partenariat de soin avec le patient.

C’est la première équipe codirigée par un médecin, David Darmon, et un patient, Luigi Flora, au sein d’une faculté de médecine en France. Une coordination médecin-patient déjà initiée à la faculté de médecine de l’Université de Montréal avec laquelle Luigi Flora collabore depuis une décennie, la Direction Collaboration et Partenariat Patient (DCPP).

Ces deux co-directeurs, titulaires d’un doctorat, coordonnent une action systémique en direction au niveau de l’enseignement en sciences de la santé, des milieux de soins et de la recherche dans le domaine de la santé.

Le Centre d’Innovation a été lancé grâce à un financement de l’Agence Régionale de Santé (ARS) PACA.

Une des premières actions significatives à forte lisibilité du CI3P fut l’organisation d’un 1er colloque International sur le partenariat de soin avec le patient en octobre 2019 qui a eu pour effet de faire un premier état des lieux, non exhaustif des initiatives actuellement se référant à du partenariat de soin avec le patient en France, Belgique, Suisse et Canada. Cette première rencontre qui sera reconduite chaque année, suivant la volonté des congressistes réunis à l’automne 2019 avec un second congrès prévu à l’automne prochain à l’Université Jean-Jaurès de Toulouse (un colloque reporté à 2021). Le report décidé par l’organisation de Toulouse a été l’occasion d’organiser dans l’attente, deux journées internationales en visioconférence les 28 et 29 septembre 2020. L’organisation d’espaces de rencontres régulier lors d’une séance d’intelligence collective avec l’ensemble des congressistes présents lors de la dernière journée. C’est lors de cet évènement que s’est décidé la création de Alliance sans frontières autour du partenariat de soin avec le patient (Flora, Darmon, Benattar, 2019). Une alliance sans frontières que nous avons décidé de promouvoir à travers ce site Internet de l’UniverCité du Soin.

L’organisation du CI3P a depuis le début de l’année 2020 des programmations de comité de pilotage (COPIL) régulières. Un COPIL est composé de membres de l’association citoyenne de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC); de plusieurs patients partenaires dont le codirecteur patient du CI3P , de médecins enseignants et responsables ou anciens responsables pédagogiques de la faculté de médecine, d’étudiants en médecine délégués et d’enseignants chercheurs en sciences humaines et sociales dont certains le sont dans le cadre d’une convention avec le laboratoire d’anthropologie et de psychologie clinique, cognitive et sociale, le LAPCOS (Flora, Darmon, Benattar, 2019).

Elle est composée également d’une communauté de patients partenaires sélectionnés pour les savoirs expérientiels (Jouet, Flora, Las Vergnas, 2010) de la vie avec la maladie ou de handicap-s qu’ils mobilisent à travers des compétences identifiées par des travaux du codirecteur patient du CI3P lors de recherches précédentes (Flora, 2010, 2012, 2015 a b, 2016, 2017; DCPP, 2015).

Enfin, outre les multiples conventions de partenariat interuniversitaire en France et à l’international, les deux codirecteurs du CI3P sont chercheurs au 1er laboratoire interdisciplinaire en partenariat avec le patient de France RETINES (Risques, Epidémiologie, Territoire, Information, Education, Santé) et un groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.e.s., le groupe CHer-Pa associant des chercheurs et patients du LAPCOS, du DERMG, de RETInES et du CI3P (Faure et al, 2020).

Références bibliographiques

DCPP (2015). Référentiel de compétences des patients, Direction collaboration et partenariat patient, Faculté de médecine, Université de Montréal.

Faure S., Halloy A., Karcher B., Flora L., Colazzo G., Barbaroux A., Balez E., Bonardi C. « Polyphonies sur les enjeux du partenariat patient au temps du COVID-19, Revue de Neuropsychologie, Neurosciences Cognitives et Cliniques, V. 12, N° 2, Avril-mai-juin 2020, pp. 232-237.

Flora L. Damon D. Benattar J.-M. (2019)  » Le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public : un moteur de développement de la culture du partenariat de soin avec le patient, avec les patients et le public en France » In Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur.

Flora L., Damon D. (2019)  » Séance d’intelligence collective » In (Flora, Damon, Benattar (Coord.) Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur.

Flora L. (2017). « Quand les patients concourent à la formation des professionnels de la santé : l’exemple de l’Université de Montréal pourrait-il servir en France ? », Santé éducation, Numéro spécial, Janvier-avril, pp 21-23.

Flora L. (2016). »Le savoir des malades à travers un référentiel de compétences « patient » utilisé en éducation médicale« , La recherche en éducation, N°15, pp. 59-75.

Flora L. (2015 a), Un référentiel de compétences de patient : pour quoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

 Flora L. (2015 b), Le patient formateur : nouveau métier de la santé ? Comment les savoirs expérientiels de l’ensemble des acteurs de santé peuvent relever les défis de nos systèmes de santé, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

 Flora L. (2012). Le patient formateur : élaboration théorique et pratique d’un nouveau métier de la santé, Thèse de doctorat de sciences sociales, spécialité « Sciences de l’éducation », Université Vincennes Saint Denis – Paris 8, campus Condorcet.

Flora L. (2010), « Le patient formateur auprès des étudiants en médecine : un concept effectif », Revue générale de droit médical, N° 34, mars 2010, éditions Les études hospitalières, Bordeaux, pp.115-135

Jouet E., Flora L., Las Vergnas 0. (2010). « Construction et Reconnaissance des savoirs expérientiels des patients ». Note de synthèse du N°. Pratiques de formation : Analyses N°58/59, Saint Denis, Université Paris 8, pp. 13-94.