Pensée de la semaine

Le pouvoir médical doit être partagé. Le médecin doit descendre de son  » piédestal  » et le patient doit retrouver son pouvoir d’autonomie et la capacité d’être critique envers son médecin.

C’est par cette alliance thérapeutique, qui recherche le compromis et le consensus que l’on traitera mieux les patients.

Dr. Sauveur Boukris.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
28 + 7 =